Crimée : Un sondage embarrassant non publié

Le résultat de cette enquête d’opinion est apparu tellement gênant au Sébastopolitain Magazine qu’il a décidé de le censurer.

Sebastopol | 16 mars 2014Sondage et référendum en Crimée

Le Sébastopolitain Magazine a choisi de ne pas publier le week-end dernier un sondage plaçant la Reine Emilienne de Tauride en tête des personnalités politiques qui « pourraient faire mieux que Vladimir Poutine et Oleksandr Tourtchynov » , dans la gestion de la crise criméenne, selon 71% des habitants de Crimée.

Plus embarrassant encore pour les autorités russes et ukrainiennes qui se déchirent le contrôle de la péninsule, 74% des personnes interrogées en Crimée se déclarent favorables au rattachement de la Crimée à la Tauride, les deux pays n’étant séparés que par un détroit de la mer Noire.

A l’heure d’un référendum hautement controversé sur le rattachement de la Crimée à la Russie, ce sondage censuré laisse à penser que les habitants de la presqu’île préfèrent la vie paisible que connaît le Royaume de Tauride aux démonstrations de force  brutale du puissant voisin russe.

Pour autant, à Kokhïngrad, l’idée d’un rattachement de la Crimée à la Tauride est loin de faire l’unanimité, comme le précisait Sa Majesté la Reine Emilienne ce matin en conférence de presse:

« Toute cette histoire est incroyable: C’est comme si la Provence votait pour son rattachement à Monaco! On est très flatté de cette adhésion des criméens à notre douceur de vivre, mais on n’est pas très favorable à l’idée d’un telle annexion. La Crimée est une région instable et trop convoitée. On serait continuellement menacé. Là, au moins, petit comme on est, on nous laisse relativement tranquilles, et c’est tout ce qui compte! »

Historiquement, la Crimée fut une partie du Royaume de Tauride, de 1774 (date à laquelle Catherine II de Russie offrit la Tauride à son fils Alexeï Grigorievitch Bobrinski), jusqu’à à 1783 (lorsque Catherine II décida d’annexer la Tauride, sans y parvenir totalement, l’île de Cocymie restant indépendante jusqu’à aujourd’hui). La Crimée était alors appelée « Tauride continentale », et Cocymie « Tauride insulaire ».

La Tauride et la Crimée

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Tags : , , ,

Cette entrée a été publiée le Dimanche 16 mars 2014 à 11 h 59 min, et rangée dans Actualités de la Tauride. Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via son flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien depuis votre site.


Retour au haut de page

Copyright © 2009 Emilienne de La Levrette