Le Parlement vote l’amnistie sociale

Des milliers de goujats libérés

KokhĂŻngrad – 4 mars 2013Amnistie sociale en Tauride

La majoritĂ© menĂ©e par les Sans-culotte du parti Professionniste a adoptĂ© ce matin en première lecture un projet de loi amnistiant tous les hommes coupables de goujaterie depuis juillet 2008, c’est Ă  dire depuis l’avènement de Sa Ravissante MajestĂ© au trĂ´ne de Tauride.

Parmi les milliers de goujats ainsi libĂ©rĂ©s du Goujag*, on dĂ©nombre un certain nombre d’anciens amants de la Reine: Marquis indĂ©licats, comtes d’un soir, ou simples barons malappris… C’est en fait les trois quarts de la noblesse de Tauride qui se trouvait en dĂ©tention pour crime de goujaterie, et cela posait depuis quelques mois un vrai problème de surpopulation carcĂ©rale!

Pourtant, c’est la Reine elle-mĂŞme qui est Ă  l’initiative de ce projet d’amnistie sociale et comportementale dĂ©fendu Ă  prĂ©sent par le premier ministre SergeĂŻ Flambine.

InterrogĂ©e Ă  ce sujet en marge de la Fashion Week de Paris dimanche soir, SM Emilienne de Tauride s’expliquait:

« La recrudescence des actes de goujateries ces derniers mois nĂ©cessiterait la construction de nouveaux centres de dĂ©tention pour accueillir ces tristes sires. Or, construire un goujag est très coĂ»teux, et on a mieux Ă  faire de l’argent public. Par exemple, il me faut une nouvelle robe pour faire la couverture de mon prochain single intitulĂ© « Baise-moi », et nous allons avoir besoin de lever des fonds pour cela. »

Sous ces considĂ©rations purement pĂ©cuniaires, certains murmurent que la Reine, très affectĂ©e par sa rupture avec son dernier amant, le Marquis de Findumonde la semaine dernière Ă  Versailles, n’aurait en rĂ©alitĂ© pas eu le cĹ“ur de l’envoyer au Goujag, et aurait dĂ©cidĂ© de libĂ©rer tous les goujats du Royaume.

Amnesty International s’est fĂ©licitĂ© de cette dĂ©cision du Parlement Taurique, alors que les associations de victimes des goujats ont annoncĂ© qu’elle entameraient un recours contre cette loi qu’elles estiment dangereuse.

* Le Goujag est, en Tauride, une prison sociale et comportementale oĂą sont internĂ©es les personnes jugĂ©es coupables d’actes de goujaterie. NDLR


Laisser un commentaire

Tags : , , ,

Cette entrée a été publiée le Lundi 4 mars 2013 à 19 h 00 min, et rangée dans Actualités de la Tauride, Lois de la Tauride. Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via son flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien depuis votre site.


Retour au haut de page

Copyright © 2009 Emilienne de La Levrette