Le Parlement vote l’amnistie sociale

Des milliers de goujats libérés

Kokhïngrad – 4 mars 2013Amnistie sociale en Tauride

La majorité menée par les Sans-culotte du parti Professionniste a adopté ce matin en première lecture un projet de loi amnistiant tous les hommes coupables de goujaterie depuis juillet 2008, c’est à dire depuis l’avènement de Sa Ravissante Majesté au trône de Tauride.

Parmi les milliers de goujats ainsi libérés du Goujag*, on dénombre un certain nombre d’anciens amants de la Reine: Marquis indélicats, comtes d’un soir, ou simples barons malappris… C’est en fait les trois quarts de la noblesse de Tauride qui se trouvait en détention pour crime de goujaterie, et cela posait depuis quelques mois un vrai problème de surpopulation carcérale!

Pourtant, c’est la Reine elle-même qui est à l’initiative de ce projet d’amnistie sociale et comportementale défendu à présent par le premier ministre Sergeï Flambine.

Interrogée à ce sujet en marge de la Fashion Week de Paris dimanche soir, SM Emilienne de Tauride s’expliquait:

« La recrudescence des actes de goujateries ces derniers mois nécessiterait la construction de nouveaux centres de détention pour accueillir ces tristes sires. Or, construire un goujag est très coûteux, et on a mieux à faire de l’argent public. Par exemple, il me faut une nouvelle robe pour faire la couverture de mon prochain single intitulé « Baise-moi », et nous allons avoir besoin de lever des fonds pour cela. »

Sous ces considérations purement pécuniaires, certains murmurent que la Reine, très affectée par sa rupture avec son dernier amant, le Marquis de Findumonde la semaine dernière à Versailles, n’aurait en réalité pas eu le cÅ“ur de l’envoyer au Goujag, et aurait décidé de libérer tous les goujats du Royaume.

Amnesty International s’est félicité de cette décision du Parlement Taurique, alors que les associations de victimes des goujats ont annoncé qu’elle entameraient un recours contre cette loi qu’elles estiment dangereuse.

* Le Goujag est, en Tauride, une prison sociale et comportementale où sont internées les personnes jugées coupables d’actes de goujaterie. NDLR


Laisser un commentaire

Tags : , , ,

Cette entrée a été publiée le Lundi 4 mars 2013 à 19 h 00 min, et rangée dans Actualités de la Tauride, Lois de la Tauride. Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via son flux RSS 2.0. Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien depuis votre site.


Retour au haut de page

Copyright © 2009 Emilienne de La Levrette